Les différentes visites

Le suivi individuel des salariés a pour objectif principal d’apprécier si le salarié est apte à exercer son activité sans danger pour sa santé ou pour le collectif de travail, puis, périodiquement, de s’assurer du maintien de l’aptitude du salarié au poste de travail occupé.

Chaque salarié bénéficie d’un suivi individuel de son état de santé intégré dans une démarche globale de prévention des risques professionnels.

Dans le cadre de ce suivi individuel le salarié peut rencontrer le médecin du travail ou une infirmière spécialisée en santé au travail.

>> Télécharger notre dépliant sur les différentes visites

VISITE D’INFORMATION ET DE PRÉVENTION

Cette visite a lieu dans un délai qui n’excède pas 3 mois (2 mois pour un apprenti) à compter de la prise de poste du salarié.
Elle a lieu avant la prise de poste pour les travailleurs de nuit, de moins de 18 ans, exposés aux champs électromagnétiques ou aux agents biologiques de catégorie 2.

Objectifs : Interroger le salarié sur son état de santé, l’informer des risques éventuels auxquels son poste l’expose et le sensibiliser aux moyens de prévention à mettre en œuvre.

Cette visite est réalisée par un professionnel de santé (médecin ou infirmier spécialisé en santé travail) et donne lieu à la délivrance d’une attestation de suivi.

Si nécessaire, le médecin du travail émet des préconisations ou déclenche une procédure d’inaptitude.


Pour les postes à risques
EXAMEN MÉDICAL D’APTITUDE

L’examen médical d’aptitude a lieu avant l’embauche et, est réservé aux salariés en Suivi Individuel Renforcé pour les postes présentant des risques particuliers pour leur santé ou leur sécurité ou pour celles des collègues.

Cet examen est réalisé par le médecin du travail et donne lieu à la délivrance d’un avis d’aptitude ou d’inaptitude. Si nécessaire, le médecin du travail émet des préconisations.


DISPENSES DE VISITE A L’EMBAUCHE

Dans certaines conditions une nouvelle Visite d’Information et de Prévention (VIP) ou un nouvel examen médical d’aptitude n’est pas forcément nécessaire à l’embauche.

Pour savoir si votre salarié est dispensé de visite lors de l’embauche, prenez contact avec votre centre SIST.

VISITE DE PRÉ-REPRISE

Le salarié en arrêt de travail d’une durée de plus de trente jours peut bénéficier d’une visite de pré-reprise dans le cadre d’un retour anticipé.
L’employeur informe le salarié de la possibilité de solliciter cette visite, organisée par le médecin du travail à son initiative ou bien celle du médecin traitant, du médecin conseil ou du salarié.

Objectif : préparer le retour à l’emploi dans les meilleures conditions.

Le médecin du travail peut recommander des aménagements et adaptations du poste de travail, des préconisations de reclassement, des formations professionnelles…
Cette visite ne remplace pas la visite de reprise du travail qui devra être demandée par l’employeur.


VISITE DE REPRISE 

Le salarié bénéficie d’une visite médicale de reprise du travail par le médecin du travail après :

  • Un congé de maternité ;
  • Une absence pour cause de maladie professionnelle ;
  • Une absence d’au moins trente jours pour cause d’accident du travail.
  • Une absence d’au moins soixante jours pour cause de maladie ou d’accident non professionnel.

La visite de reprise du travail doit être demandée par l’employeur, par écrit (espace adhérent, e-mail, fax…), et se dérouler au cours des 8 jours qui suivent la reprise du travail du salarié.

Objectifs : vérifier si le poste de travail du salarié est compatible avec son état de santé, apprécier la nécessité d’aménager, d’adapter le poste repris, émettre, le cas échéant, un avis d’inaptitude.

RENDEZ-VOUS DE LIAISON (facultatif)

Objectifs : facultatif et organisé pendant l’arrêt de travail entre le salarié et l’employeur, en présence du service de prévention et de santé au travail, le rendez-vous de liaison doit permettre :

  • de préparer le retour du salarié dans l’entreprise.
  • de l’informer des mesures d’accompagnement mobilisables (visite de pré-reprise, mesures d’aménagement du poste ou du temps de travail).

Dans quels cas ?
Lors de tout arrêt de travail de plus de 30 jours (quelle qu’en soit la cause).

VISITE D’INFORMATION ET DE PRÉVENTION

Le salarié bénéficie dans un délai qui n’excède pas 5 ans, d’un examen périodique avec un professionnel de l’équipe santé travail (médecin du travail, médecin collaborateur, interne en médecine du travail ou infirmier).

Ce délai n’excède pas 3 ans si le salarié travaille de nuit, a la reconnaissance de travailleur handicapé, est en invalidité, ou si le médecin l’estime nécessaire.


Pour les postes à risques
EXAMEN MÉDICAL OU VISITE INTERMÉDIAIRE  

Le salarié exposé à des risques particuliers bénéficie dans un délai qui n’excède pas 4 ans, d’un examen médical d’aptitude périodique et dans un délai qui n’excède pas 2 ans d’une visite intermédiaire avec un professionnel de l’équipe santé travail (médecin ou infirmier spécialisé en santé travail).


VISITE A LA DEMANDE

Tout salarié peut à tout moment solliciter une visite médicale soit par l’intermédiaire de son employeur, soit en contactant directement le Service de Santé au Travail.
L’employeur peut également demander une visite médicale pour un salarié. Dans ce cas, il doit contacter le médecin du travail et avertir son salarié de sa demande.

Le médecin du travail peut également, s’il l’estime nécessaire, organiser une visite médicale pour un salarié.

VISITE DE MI-CARRIÈRE

Cet examen est organisé à une échéance prévue par un accord de branche ou, à défaut, à 45 ans.
Cette visite a pour objectif d'établir un état des lieux de l’adéquation entre le poste de travail et l’état de santé du travailleur.
Cet examen médical peut être anticipé et organisé conjointement avec une autre visite médicale lorsque le travailleur doit être examiné par le médecin du travail deux ans avant l’échéance prévue.

 

VISITE DE FIN D'EXPOSITION / DE FIN DE CARRIÈRE
Pour les postes à risques

Une visite médicale est organisée pour les salariés qui ont bénéficié d’un suivi individuel renforcé ou d’un suivi spécifique au cours de leur carrière professionnelle en raison de leur occupation d’un poste à risques pour leur santé ou leur sécurité (voir les risques concernés).

Cette visite est demandée par l’employeur dès que le salarié cesse d’être exposé aux risques professionnels ou dès qu’il a connaissance du départ à la retraite. Le salarié peut également en faire la demande durant le mois précédant son départ à la retraite.

Objectif : Le médecin du travail établit un état des lieux des expositions du travailleur aux facteurs de risques professionnels, et s’il l’estime nécessaire préconise une surveillance post-professionnelle.

Se connecter

Sélectionnez votre secteur géographique pour accéder à votre Espace adhérent