Un salarié peut-il passer une visite médicale pendant son arrêt de travail ?

OUI

Un salarié en arrêt de travail d’une durée de plus de trente jours (3 mois auparavant) peut bénéficier d’une visite de pré-reprise pendant son arrêt même si sa date de reprise n’est pas encore fixée.

Si le salarié pressent des difficultés à reprendre son emploi en raison de son état de santé, le médecin du travail peut recommander des aménagements et adaptations du poste de travail, des préconisations de reclassement, des formations professionnelles…

Cette visite de pré-reprise est très importante, bien qu’elle ne soit pas obligatoire, car elle permet d’anticiper le retour au travail dans de bonnes conditions. 

En tant qu’employeur vous pouvez informer votre salarié de la possibilité de solliciter cette visite. Cette visite peut aussi être organisée à l’initiative du médecin du travail, du médecin traitant ou du médecin conseil.

Un salarié doit-il passer une visite médicale après un arrêt de travail ?

La visite médicale de reprise du travail n’est pas systématique. Elle est obligatoire si le salarié était en arrêt de travail pour l’un des motifs suivants :

  • Une absence d’au moins trente jours pour cause d’accident du travail ;
  • Une absence d’au moins soixante jours pour cause de maladie ou d’accident non professionnel ;
  • Une absence pour cause de maladie professionnelle (quelle que soit sa durée);
  • Un congé de maternité.

La visite de reprise du travail doit être demandée par l’employeur, par écrit (espace adhérent, e-mail, fax…), et se dérouler au cours des 8 jours qui suivent la reprise du travail du salarié.

Objectifs : vérifier si le poste de travail du salarié est compatible avec son état de santé, apprécier la nécessité d’aménager, d’adapter le poste repris, émettre, le cas échéant, un avis d’inaptitude.

Se connecter

Sélectionnez votre secteur géographique pour accéder à votre Espace adhérent